(Re)mettre la joie au centre de la famille – sharlottelc@protonmail.com

En voilà un atelier dont je ne soupçonnais pas la difficulté ?!

On m’a toujours dit que j’étais souriante et joyeuse, pourquoi aurais-je des blocages ou résistances pour jouer, faire rire mes enfants ? Pourquoi soudain l’envie me prend de dormir, d’aller aux toilettes ou de cuisiner quand ma fille me demande de jouer avec elle aux Playmobils ou aux Légos ?

Ah, ah, ah, pas si facile dès qu’on gratte un peu…

Car il y a une grande différence entre les jeux coopératifs, le plaisir de jouer, et la compétition, les « mauvais » perdants, les gagnants-tricheurs, le stress et la pression de l’objectif à atteindre pour être le meilleur, la honte parfois de ne pas être « bon joueur », il y a une nuance de taille entre rire DE et rire AVEC, provoquer des rires nerveux par des chatouilles bloquantes et communiquer le rire et la complicité en se reliant à notre enfant intérieur en rejouant ce qui met vraiment en joie le petit enfant comme le grand ado…

Et en même temps, nous savons depuis toujours que le jeu fait bon ménage avec les apprentissages, la création du lien, la décharge des tensions, jouer est un talent tellement riche et multiforme, comment nous reconnecter à nos enfants par le rire partagé ?

Je ne vous en dis pas beaucoup plus, c’est un atelier très surprenant selon le nombre de parents, quel enfant joueur (ou pas) vous avez été, quel adulte joueur vous êtes actuellement… Je vous signale juste que de nombreuses ludothèques très sympas sont sûrement pas très loin de chez vous, et que je vous invite à y entrer en famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.